> Monsieur Lecoq

Créé en 1863 par Emile Gaboriau, Monsieur Lecoq, bien avant Sherlock Holmes, a eu droit après des aventures apocryphes: La Vieillesse de Monsieur Lecoq de Fortuné de Boisgobey en 1878 et La Fille de M. Lecoq de William Bunach et Henri Chabrillat en 1886. Mais plus que d'obscurs apocryphes, Monsieur Lecoq est l'un des "pères fondateurs" de la littérature policière comme le remarquent Pierre Boileau et Thomas Narcejac:

Lorsque Lecoq dit: "Je dépouille mon individualité et m'efforce revêtir celle du criminel. Je cesse d'être l'agent de Sûreté pour être cet homme, quelqu'il soit", il imite le Chevalier Dupin et annonce Maigret. Mais il ne réussit pas, comme Dupin, à voir le criminel de part en part et pour ainsi dire du point de vue de Dieu, jusque dans le secret de sa conscience, qui n'est est qu'une chose nécessairement liée à toutes les autres. Il ne l'atteint que dans son humanité trouble et fuyante.(Le Roman policier, p.57).

Toutefois, il ne faudrait pas croire que les aventures de Monsieur Lecoq se cantonnent au genre policier. En effet, l'agent de la Sûreté a croisé Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de vampires dont Dracula. Auparavant, il avait déjà croisé d'autres détectives, amateurs ou non, comme Joseph Rouletabille ou Nick Carter.

Je vous invite à découvrir ces livres dans lesquels le policier franšais croisent d'autres personnages certes plus connus que lui mais qu'il égale sans l'ombre d'un doute.

Johann Desgrouas